Milady Renoir

milady-renoir.jpg

Courte bio

Milady anime des ateliers de désordre littéraire, créatif, expérimental et ludique (conséquemment...) pour des adultes, des adolescents et d'autres espèces. 

Elle fait de son mieux pour réduire sa pile de livres à lire avant sa mort. A écrit un opéra écolo-trash et quelques recueils de poésie intestine publiée ici ou là. Rédige des  textes pour des revues sociales, culturelles, artistiques. Son tumblr : photographie avec l'œil droit

Lit des textes avec son grand corps lors de performances organiques. Et regarde pousser son ogre blond âgé d'à peu près trois ans avec l'œil gauche.

Depuis l'hiver 2010, Milady coordonne à deux mains le réseau Kalame (animateurs d’ateliers d’écriture).

Lectrice, auteur, animatrice, accompagnatrice

Depuis 2009, les animations d'ateliers se sont perpétuées en milieu scolaire et associatif (au sein de projets coordonnés par Remua, Indications, EntrezLire, Collège Roi Baudouin (Anim'Action). Les ateliers en projet dès 2012 s'orientent vers des ateliers d'écriture ET de réflexion autour des rituels d'écriture et de lecture, sur l'acte de créer, des choix dans la création et du positionnement de sa propre culture littéraire, quelle qu'elle soit.

Milady se forme aux ateliers d'écriture à l'aide d'une pratique discontinue d'écriture, de lecture, de pratiques artistiques diverses (photographie, performances publiques, écriture automatique performative, installations, ...). Elle a suivi les formations à l'animation d'atelier d'écriture animées par Marie-Andrée Delhamende & Réjane Peigny via Kalame. Elle participe aux ateliers d'écriture des autres membres de Kalame (Claudine Tondreau, Réjane Peigny, Marie-Andrée Delhamende, Frédéric Soete, Anna Fisher, etc.). Elle coordonne le réseau Kalame depuis décembre 2010.

En tant qu'auteur, elle a rencontré des difficultés à être lue en partant du point de vue du texte, non de l'auteur. Elle a souvent souhaité obtenir plusieurs retours de lecteurs de toute sorte et il est toujours difficile et délicat de réclamer le temps et l'énergie des amis pour la lecture ou d'investir du temps et de l'argent pour faire appel à ces professionnels.

En tant que lectrice, elle est une émotionnelle avertie. Le style du texte et ses effets sont ses premiers jalons pour pénétrer un texte. Mais vient après la réflexion, le temps de recul qui lui fait penser sur le livre (contenu) après avoir été emmenée dans le livre (récit).

En tant qu'animatrice d'atelier d'écriture, en vue de ces deux premières facettes assidues, auteur et lectrice, elle tente d'être en constante perception de moteurs de recherche des effets du texte. Sans formation littéraire spécifique (à part lire et écrire souvent, souvent, souvent), elle a déclaré la guerre à la modélisation de la langue, du style et du genre. Elle anime donc des ateliers qu'elle espère décloisonnant, perturbateurs d'habitudes, décolleteur de papiers peints.

CLéA répond à une intention à laquelle elle croit  dure comme "faire", à savoir l'échange de pratiques, le partage des rituels d'écriture et de lecture et la reconnaissance d'un acte de création face à des pairs, face à des gens de lettres (sans majuscule même si le titre est honorable).

En tant que coordinatrice du réseau Kalame, lequel fédère des animateurs d'ateliers d'écriture de moult pratiques, de variations sur le même thème: écrire, faire écrire, lire, faire lire et animer dans le sens de placer des auteurs, des participants d'atelier à conscientiser l'acte écrit, à donner du sens à leur matière écriture et à prendre le plaisir de le faire et de le partager.

Que dire encore ?

A côté de tout ça, Milady organise ici ou là des événements littéraires, multidisciplinaires avec EntrezLire asbl, La Maison Internationale des Littératures PassaPorta, Nuit Blanche,  Bulex asbl, Le festival OFF du Livre de Bruxelles, Les Editions Maesltröm, LeMague.net, la Compagnie AhMonAmour, Festival ReCycle, l'asbl Urban Concept.